3 conseils pour travailler avec une personnalité que l’on n’aime pas

Lire l'article

Vous passez le plus clair de votre temps au travail. Dans ces conditions il est souvent difficile d’être en constance proximité avec un ou une collègue dont on n’apprécie pas forcément l’attitude ! et qui la plupart du temps nous fait froncer les sourcils. Pourtant, vous êtes bien obligé de «faire avec » alors que faire dans cette situation ?

 

1. Gardez votre calme

 

Le travail, c’est le travail ! gardez à l’esprit que vous êtes là pour bosser ! et non pour vous faire des amis. Maitrisez les émotions négatives qui vous envahissent lorsque vous êtes face à ce collègue. Un conflit, une perte de contrôle, pourrait avoir un mauvais impact sur votre productivité. Efforcez-vous une fois au bureau de repérer les circonstances qui génèrent chez vous une tension, de l’énervement afin de mieux les maîtriser.

 

2. Trouvez des règles communes

 

Les antipathies au travail sont presque toujours le signe d’une différence de fonctionnement, lorsque, par exemple, une personne désordonnée est obligée de collaborer avec un collègue très organisé, l’un et l’autre risquent d’en souffrir et de finir par se détester. Créatrices de stress, ces différences sont parfois ressenties sur un mode personnel et peuvent alors dégénérer en conflits ouverts. Pour y remédier, il suffit de prendre les devants et de trouver une règle commune de fonctionnement.

 

3. Retournez la situation pour en faire un moteur

Plutôt que de se lamenter du manque de chance d’être tombé sur un collègue si pénible, cherchez un ‘sens’ à cette malchance. Dites-vous qu’elle a peut-être pour but de vous élever au-dessus de son pouvoir d’irritation et de vous enseigner la maîtrise de soi. Il est facile de se plaindre des gens agaçants. Plus dur, mais Ô combien plus gratifiant de dépasser cette émotion primaire. Rechercher une énergie positive dans cette relation peut progressivement être une source de fierté et de sérénité pour vous-même !

Découvrez plus d'articles