Définir qui vous n’êtes PAS

Lire l'article

 

Vous avez déjà vu l’épisode de Seinfeld où George Costanza décide de faire le contraire ? C’est une prise hilarante sur l’idée de faire l’inverse de ce que vous avez instinctivement toujours fait, dans laquelle George trouve un énorme succès en allant à l’encontre de tous ses instincts normaux.

Que vous démarriez une entreprise, lanciez un nouveau produit ou repensiez votre marketing actuel, la tendance est de se concentrer sur la définition de qui vous êtes en tant que marque. Nous suggérons de prendre le temps de faire également le contraire et de définir ce que votre marque n’est pas.

Pourquoi faire le contraire ? Voici quatre raisons importantes pour lesquelles vous devriez définir qui vous n’êtes PAS après avoir pensé avoir défini qui vous ÊTES.

 

Focus stratégique

Le marché des voitures de luxe est ultra-compétitif avec des constructeurs comme BMW, Audi, Acura, Lexus, Volvo et Mercedes. Tous proposent des véhicules à l’aménagement fantastique, leaders en matière de performances, de confort, de fiabilité et de sécurité.

Une BMW n’est-elle pas moins sûre et fiable qu’une Volvo ? Non, mais en éliminant le confort et la haute performance comme caractéristique déterminante de leur marque, Volvo s’est différencié sur ce marché en tant que leader en matière de sécurité et de fiabilité. BMW, quant à elle, est très sûre et luxueusement confortable, mais son message de « la conduite ultime » s’appuie sur sa force en tant que véhicule de conduite performant.

 

Unicité

Une partie du processus de création d’une marque consiste à découvrir ce qui est vraiment unique dans votre produit ou service. Autant, vous définissez une vision de la marque, autant cela n’est pas toujours évident dès le départ. Par exemple, vous pouvez acheter des chaussures au centre commercial ou en ligne auprès d’un large éventail de détaillants.

Pour autant, Zappos a construit un empire de la chaussure d’un milliard d’euros en partant du principe d’un service client fantastique et de retours gratuits. Au début de leur cycle de vie d’entreprise, Zappos a décidé que s’ils allaient être sur le service à la clientèle, ils ne pouvaient pas être comme tous les autres détaillants de chaussures en ligne en termes de retours. Ils ont éliminé les livraisons directes et ont donné à leurs clients la possibilité de retourner les chaussures grâce à leur politique de retour de 365 jours. En prenant le temps de définir ce qu’est le service client et ce qu’il n’est pas, ils ont découvert leur croyance fondamentale, qui les sépare de la plupart des autres marchands en ligne.

 

Relations à long terme

Les marques qui réussissent ont des relations durables avec leurs consommateurs, car elles ont créé une connexion à laquelle la marque et le consommateur croient. Vous ne pouvez pas établir une relation fructueuse à long terme avec les clients s’ils se posent des questions sur ce que vous représentez. Pensez à une marque telle qu’Apple, qui a des adeptes inconditionnels. Il existe clairement des alternatives comparables sur les marchés des téléphones, des PC et des tablettes. Cependant, une fois qu’Apple a décidé d’être, eh bien, Apple, et de se concentrer sur le design et la convivialité distincte, leur marque s’est transformée et a créé certains des loyalistes de marque les plus irréductibles qui soient.

 

Caractère et personnalité

En tant qu’individus, nous avons un ensemble de valeurs, d’attributs et de croyances qui constituent notre caractère. Nous avons également une personnalité qui se reflète dans notre façon de parler, dans ce que nous faisons et dans nos intérêts. Nous savons aussi exactement ce que nous n’aimons pas.

Les grandes marques prennent le temps de définir non seulement ce qu’elles « aiment » mais aussi ce qu’elles n’aiment pas, et elles le reflètent dans tous leurs messages et leur marketing sous la forme de leur personnalité de marque. Cela leur donne une direction sur la manière de communiquer avec leurs principaux clients.

Découvrez plus d'articles