Différence entre le découvert et le crédit de caisse

Lire l'article

Le découvert et le crédit de caisse sont des sources de financement externes largement utilisées pour disposer d’un emprunt à court terme à un certain coût. Le crédit de caisse et le découvert sont tous deux utilisés par les entreprises pour gérer les besoins en fonds de roulement à court terme. La différence entre le découvert bancaire et le crédit de caisse portent sur divers aspects qui incluent :

  • la nature du compte ;
  • les frais et les honoraires ;
  • le montant ;
  • le but ;
  • le type de garantie ;
  • l’utilisation des fonds ;
  • le taux d’intérêt, etc. 

Ces deux facilités sont remboursables à vue et sont donc classées comme telles ou comme des prêts payables à vue. Toutefois, ces facilités sont rarement rappelées dans le scénario de la vie réelle, sauf dans de très rares circonstances comme l’activité et la situation financière du client qui passe d’une mauvaise phase à une phase plus grave au fil du temps ou dans un cas où la valeur de la sécurité est trouvée extrêmement faible lors de sa réévaluation périodique ou lors du renouvellement de la facilité.

 

Différence entre le découvert et le crédit de caisse

Condition de compte

Le découvert peut être utilisé sur le compte courant existant. Il s’agit d’une facilité de  » retrait excédentaire  » accordée sur le compte courant et parfois même sur le compte d’épargne. Il faut généralement ouvrir un compte de crédit de caisse distinct auprès d’une banque pour bénéficier de la facilité de crédit de caisse.

 

Exigence de sécurité

La facilité de découvert n’exige pas nécessairement des actifs courants comme garantie. Une facilité de découvert peut être étendue en prenant des actions, d’autres investissements comme les FD, les polices d’assurance. Parfois, même en fonction de la crédibilité de la personne, la limite de découvert peut être approuvée. Les stocks et les créances de l’entreprise sont pris en garantie pour permettre une facilité de crédit de trésorerie.

 

Limites 

La limite est attribuée en tenant compte des actifs donnés en garantie et également sur la base des états financiers de l’entreprise. La limite représente un pourcentage des stocks ou des créances.

 

Utilisation finale

La facilité de caisse peut être utilisée à toutes fins et pas nécessairement pour l’entreprise. Elle est accordée spécifiquement pour l’exploitation de l’entreprise (comme fonds de roulement).

 

Durée de la période de crédit

La facilité de découvert est autorisée pour une très courte durée parfois (Disons un mois ou même une semaine dans certains cas), mais peut être autorisée pour une période allant jusqu’à un an. Le crédit de caisse est accordé pour une courte période. Cela signifie que la limite est autorisée pour une période d’un an et qu’elle est renouvelée chaque année. Dans certains cas, les renouvellements ou la révision peuvent aussi être stipulés semestriellement.

 

Disponibilité des limites

Le montant ou la limite de découvert que le client obtient reste constant puisque les limites sanctionnées ne sont pas basées sur les actifs courants. Toutefois, si le découvert est lié à des actions ou à la valeur de rachat d’une police d’assurance, la limite change périodiquement en fonction de la valeur du titre sous-jacent. La limite de retrait du crédit de caisse change en fonction de la variation du montant des actifs courants conservés en garantie. La limite de retrait de la facilité CC est appelée pouvoir de tirage.

 

Taux d’intérêt

Le taux d’intérêt appliqué à la facilité de découvert est plus élevé que ce qui est habituellement appliqué à la facilité de crédit de caisse. Le taux d’intérêt appliqué à la facilité de crédit de caisse est inférieur à ce qui est habituellement appliqué à la facilité de découvert.

Découvrez plus d'articles